Le marché des véhicules électriques est en pleine effervescence : début juin, l’Agence internationale de l’Energie annonçait plus de 2 millions de véhicules électriques et hybrides en circulation dans le monde, avec une augmentation des ventes de 40% sur 2016. Début juillet, le Ministre de la transition écologique affirmait vouloir « la fin de la vente de voitures à essence et diesel d’ici à 2040 ». Dans le même temps, le constructeur automobile Volvo faisait parler de lui en déclarant qu’à l’horizon 2019 tous ses modèles seraient hybrides ou électriques.

Dans un contexte où les politiques, les constructeurs et les usagers se tournent vers ce nouveau marché, les ventes vont certainement continuer à augmenter. Cependant, l’essor du VE repose pour le moment essentiellement sur la batterie lithium-ion, qui a connu ces dernières années des progrès significatifs en termes de performance et de coût.

Devant les prévisions d’expansion considérable du parc de véhicules électriques, la course au gigantisme est lancée avec des projets d’usines géantes. A court et moyen terme, l’ensemble de ces usines va mécaniquement faire augmenter la demande en lithium, en lui conférant un rôle de plus en plus stratégique dans les échanges commerciaux.

Une ressource inégalement répartie

Force est de constater que tous les pays ne sont pas égaux devant les ressources de lithium. C’est essentiellement dans trois pays d’Amérique du Sud qu’elles se concentrent : au Chili, en Argentine et en Bolivie. Viennent ensuite l’Asie et l’Amérique du Nord, laissant loin derrière l’Europe et l’Afrique qui en sont presque dépourvues.

Si les réserves sont essentiellement en Amérique du Sud, les usines de batteries sont quant à elles localisées en Asie. La très médiatique et commentée Gigafactory de Tesla n’est que l’arbre qui cache la forêt : en 2017 la Chine compte au moins 9 usines géantes construites ou en projets. Le constructeur Chinois CATL prévoit 50 GWh de capacité annuelle pour son usine de Nigde, reléguant la Gigafactory de Tesla et ses 35 GWh/an au second rang.  La compétition a démarré,  avec en tête la Chine, suivie par les Etats-Unis puis la Corée du Sud.